PDE - Pour ou contre le revenu universel ?

Le premier parlement des étudiants de l'année s'est tenu mardi 8 novembre dans une ambiance chaleureuse, sur le sujet du revenu universel. L'union bonapartiste était comme l'année dernière au rendez-vous, et s'est opposé avec ferveur à la proposition d'un revenu universel sans contrepartie. Sa proposition d'offrir un livre de l'histoire de France à tous les français le jour de la naissance a donné lieu à des débats enflammés. Les socialistes républicains et démocrates l'ont cependant emporté grâce à une alliance avec la France insoumise lors des votes et ont réussi à faire passer la plupart de leurs amendements.

 

 

 

PDE 1

 

 

LOI SUR L’INSTAURATION D’UN REVENU UNIVERSEL

 

Article 1

Tous les citoyens de nationalité française, sans distinction de sexe, d’origine, de religion ou de croyance, ont le droit de bénéficier du revenu universel de leur naissance jusqu’à leur décès. Ce revenu universel est indexé au niveau général des prix.

Article 2

Le revenu universel est versé tous les mois aux citoyens français sans qu’aucune contrepartie ne leurs soit demandée.
Le montant du revenu universel est de quatre cent euros pour les enfants, versé directement à leur(s) tuteur(s) légal/aux de leur naissance jusqu’à leur 16 ans. À partir de 16 ans jusqu’à leur majorité, 200 euros leur seront versé et 200 euros resteront à disposition du/des tuteur(s) légal/aux. Pour les adultes, le revenu universel est de 1000 euros de 18 ans à leur décès.

Article 3

Le revenu universel est financé exclusivement par l’État grâce à l’instauration d’un impôt sur les transactions financières.
Tout citoyen se garde le droit de conserver un travail. Son salaire minimum se verra diminué, cette économie pour le patronat permettra de s’engager et d’améliorer la compétitivité.
Le revenu universel est financé par l’augmentation de la taxe sur le patrimoine, grâce aux économies gagnées par la simplification des démarches administratives et sociales, en supprimant le RSA, les allocations familiales et chômage. 

PDE

×